Wp/bbj/Sèleng

< Wp‎ | bbjWp > bbj > Sèleng
                  La queue de cheval

Elle est l'accessoire privilégié de toute les grandes manifestations de joie dans tout le pays Bamiléké. Blanche immaculée, toute noire, marron, à deux tons, peu importe la couleur! Elle est aussi et très souvent décorée de cauris, de perles, d'ivoire, d'argent ou même d'or à son manche, selon le standing et le statut de celui qui la tient. La queue de cheval est partout, et l'homme ou la femme qui se présente à une manifestation importante sans sa queue de cheval se verra demander: "où est ton cheval?"Elle est donc désormais representative du somptueux équidé. Elle est balancée joyeusement par les femmes pour rythmer la danse, ou agitée comme une lance par les hommes, au cours des danses qui simulent le combat. La tradition de la queue de cheval est aussi vieille que la confrontation qui à opposé le premier roi Baleng aux cavaliers peuls. Devant la supériorité des guerriers à cheval, faire tomber l'un d'eux relevait de l'exploit. Des exploits qui furent réalisés. Le premier roi des Baleng gratifiait alors d'un titre de notablilité tout guerrier qui ramenait du champ de bataille une queue de cheval, signe de victoire. Porter une queue de chaval au cours d'une sortie était alors signe de bravoure. Le faire, relève désormais du bon goût ...